Les pieds sur terre, le coeur en mer

exil_blogue

Illustration de Marianne Papillon, « Histoire de chanter les Îles » de Yvonne Langford aux éditions la Morue verte (p.94), 2014.

 

Une représentation spéciale du documentaire Des Îles de la Madeleine à l’Île Nepawa aura lieu le mercredi 16 novembre, à 20 h (10$/personne) au Cinéma Cyrco de Cap-aux-Meules… 100% des recettes iront à Centraide GÎM!

Lors de l’illustration du recueil Histoire de chanter les Îles, une touchante photographie provenant de la Bibliothèque et archives nationales du Québec avait alimenté mon travail. J’avais redessiné cette photo au chapitre L’exil, l’ennui et l’amour de son pays, un titre qui en dit long! Traçant un à un ces personnages, je m’étais interrogée sur leur compte. Qui étaient-ils, ces gens sur ce bateau? Où allaient-ils? Étaient-ils heureux de partir ou déchirés? Par la magie de la photo, de la numérisation puis du dessin, j’avais partagé avec eux cet instant fugace en différé, sans pour autant connaître leur histoire.

En 2016, cette illustration était reprise en page couverture de la réédition de Découverte et peuplement des Îles-de-la-Madeleine aux éditions La morue verte. J’avais bon espoir d’en savoir enfin un peu plus sur ces gens au lancement estival.

2-2_pictou-quebec_blogue

Illustration de Marianne Papillon, extraite du documentaire « Des Îles de la Madeleine à l’Île Nepawa » de Sylvio Bénard et Céline Lafrance, 2016.

Mais au printemps 2016, comme si le destin s’amusait, Céline Lafrance et Sylvio Bénard m’ont approchée pour intégrer des illustrations à leur documentaire relatant le périple de plus de deux cents Madelinots qui, au début des années 1940, ont quitté l’archipel pour aller coloniser un coin de l’Abitibi dans l’espoir d’une vie meilleure. Ils s’agissait de ceux-là-mêmes qui figuraient sur cette fameuse image! J’ai ainsi réalisé avec grand plaisir des cartes géographiques selon leurs indications, illustrant les déplacements de ces exilés, façon google map – version 1941. Ah, voilà! Je la connaissais maintenant leur histoire.

Mais pas du tout! C’est véritablement en visualisant le documentaire de Céline et Sylvio que j’ai saisi la portée de cette aventure humaine. Si j’avais auparavant eu la frêle impression de redonner vie à ces gens en réinterprétant leurs visages et costumes en un plan, le documentaire Des Îles de la Madeleine à l’Île Nepawa nous les montre quant à lui bien vivants, comme si on était assis dans leur salon à écouter ces survivants nous raconter l’improbable. (suite…)

Le Rocher-aux-Oiseaux à Victo

Le Musée Laurier de Victoriaville présente cet été l’exposition-concours «À tire d’ailes» où ont été sélectionnées 85 oeuvres d’autant d’artistes canadiens. Les oeuvres réunies pour cette exposition collective traitent chacune à leur manière de la thématique des oiseaux. Pourquoi 85 oeuvres ? Afin de faire un clin d’oeil cette année au 85e anniversaire de la fondation du Musée Laurier.

J’y présente une illustration tirée du livre «Ici le Rocher-aux-Oiseaux» (Georges Langford, les éditions la Morue verte, 2010). J’aimerais bien avoir des ailes pour aller voir tout ça, allez-y pour moi!

RAO_10-MPapillon

Un extrait de l’illustration « Rocher-aux-Oiseaux #10, 1/5 » de Marianne Papillon.

Quand?

Du 6 juin au 21 septembre 2014 inclusivement.

Horaire et coût d’entrée : cliquez ici

Où ?  

Au Musée de l’Hôtel des Postes, un pavillon du Musée Laurier, situé au 949, boulevard des Bois-Francs Sud, à Victoriaville (Québec).

 

 

Scoop: les oeuvres sont à vendre!

 

Chroniques pétrolières en BD

Quoi de mieux qu’une bande dessinée pour aborder en rigolant la fièvre de l’or noir québécois?

01-eol.jpgDevant la saga du règlement de Gaspé ayant stoppé un forage de Pétrolia, devant la montée vertigineuse des promesses de milliards de milliards d’Anticosti, dans la foulée de la ministre des ressources naturelles qui fait la promotion du potentiel pétrolier québécois aux émissions de variété,  voici maintenant les « Chroniques pétrolières » .

Mais attention, il s’agit tout simplement d’une version brouillon d’une bande dessinée que j’ai débutée en 2010, devant l’horreur de Deep Water Horizon, et qui était restée sur mes tablettes depuis. Qu’à cela ne tienne! Pas le temps de la mettre au propre, sentiment d’urgence à la diffuser malgré les insatisfactions de l’auteure! Course à l’or noir oblige.

Visionnez donc la première chronique intitulée « Exportateurs de pétrole » en cliquant ici. Au programme : consommation de pétrole au Québec, production pétrolière du Canada et dépendance aux hydrocarbures. Le tout sur un ton amusant et critique. Retournez-y à chaque semaine, il y en a une à tous les mardis!

Bonne lecture et … partagez !   ;-)

Pipeline de mon coeur

« Prière de signaler tout incident » de Marianne Papillon

Un oléoduc, ou pipeline, est-ce que c’est beau?

Peut-on s’attarder à l’esthétisme de cette robinetterie sans être incommodé par la menace qu’elle symbolise?

Notre regard recherche-t-il la beauté, la ligne, l’équilibre, ou bien la tache, la fuite, le contenu caché?

Et si, dans ce conduit, il y avait… du miel? Du jus d’orange? Du lait maternel?

Visionnez un aperçu de quelques créations (en cliquant ici) réalisées dans le cadre de Zocalo II, une exposition collective d’oeuvres miniatures à la Galerie l’Espace Bleu aux Îles-de-la-Madeleine.

Vernissage le jeudi 12 juillet 2012 à 17h !

Addendum: 6 de ces miniatures font partie de la collection municipale des Îles-de-la-Madeleine depuis 2013.

  • Articles récents

  • Thèmes

  • Catégories

  • Follow Lait, pétrole et Papillon on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :