Adoptez un ministre

adoptez_un_ministre3

Quel ministre adopteriez-vous pour lui transmettre vos valeurs et participer à son éducation?

Pourquoi adopter


Les ministres sont le baromètre de l’État et leur évolution est en déclin. En adoptant un ministre :

  • Vous soutenez la démocratie;
    Nous serons au bureau du ministre en votre nom.
  • Vous participez à la recherche de solutions;
    Une société civile active est essentielle pour éclairer nos choix de société.
  • Vous leur faites connaître la réalité de leurs électeurs;
    L’éducation et la sensibilisation sont les meilleures garanties de l’évolution ministérielle.
  • Vous montrez votre attachement au Québec et à tous ses habitants;
    Les ministres et leurs élus forment un réseau qui partage une même société.

3 façons de le faire


L’adoption d’un ministre nécessite 50 000 $ par an. Trois formules vous permettent de participer à votre mesure :

  1. Participez à une adoption collective :  Contribuez à l’adoption en cours d’un ministre.
  2. Formez un groupe : Démarrez une campagne pour adopter un ministre en groupe.
  3. Adoptez votre propre ministre : Marquez votre attachement personnel ou celui de votre corporation.

Visualisez ici la liste des ministres à adopter, déjà adoptés ou leurs parrains. Vous y constaterez que certains ministres manquent cruellement d’attention et que d’autres, très populaires, sont en voie d’être adoptés pour les 13 prochaines années.

En savoir plus

Plateformes pétrolières et mères allaitant

Bienvenue dans la tête de Marianne Papillon!

Vous trouverez ici mes passions et idées, du moins celles que je désire partager! J’espère échanger avec vous, évoluer en bonne compagnie sur les multiples chemins qu’empruntent nos vies d’homo sapiens sapiens.

Les grandes lignes : artiste, je gravite dans un univers insulaire bucolique, en plein coeur du golfe du Saint-Laurent au Québec, et je dessine oiseaux, mer et dunes.

Écologiste, je cherche à diminuer notre empreinte, je surveille cette industrie pétrolière qui convoite nos côtes et je me questionne sur notre notre dépendance au pétrole.

Mère, je m’inquiète du monde que nous laissons à nos enfants, entièrement bâti autour de l’automobile et de la consommation d’énergie bon marché, où l’on s’est éloigné de notre nature.

Professionnelle de la santé, je suis obnubilée par les enjeux de santé publique que représentent l’épuisement des ressources non renouvelables, le réchauffement climatique et la perte de la biodiversité.

Enfin, complètement gaga d’allaitement, le lait maternel m’apparaît comme le remède à tous les maux : réduction de la pollution, réduction de notre dépendance au pétrole, maternage tout naturel, gain majeur en santé publique partout dans le monde pour les femmes et enfants, pour ces hommes et femmes qu’ils deviendront.

Alors, en plus de dessiner les oiseaux, la mer et les dunes, j’esquisse maintenant des plateformes pétrolières et des mères allaitant.

  • Articles récents

  • Thèmes

  • Catégories

  • Follow Lait, pétrole et Papillon on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :