Adoptez un ministre

adoptez_un_ministre3

Quel ministre adopteriez-vous pour lui transmettre vos valeurs et participer à son éducation?

Pourquoi adopter


Les ministres sont le baromètre de l’État et leur évolution est en déclin. En adoptant un ministre :

  • Vous soutenez la démocratie;
    Nous serons au bureau du ministre en votre nom.
  • Vous participez à la recherche de solutions;
    Une société civile active est essentielle pour éclairer nos choix de société.
  • Vous leur faites connaître la réalité de leurs électeurs;
    L’éducation et la sensibilisation sont les meilleures garanties de l’évolution ministérielle.
  • Vous montrez votre attachement au Québec et à tous ses habitants;
    Les ministres et leurs élus forment un réseau qui partage une même société.

3 façons de le faire


L’adoption d’un ministre nécessite 50 000 $ par an. Trois formules vous permettent de participer à votre mesure :

  1. Participez à une adoption collective :  Contribuez à l’adoption en cours d’un ministre.
  2. Formez un groupe : Démarrez une campagne pour adopter un ministre en groupe.
  3. Adoptez votre propre ministre : Marquez votre attachement personnel ou celui de votre corporation.

Visualisez ici la liste des ministres à adopter, déjà adoptés ou leurs parrains. Vous y constaterez que certains ministres manquent cruellement d’attention et que d’autres, très populaires, sont en voie d’être adoptés pour les 13 prochaines années.

En savoir plus

Publicités

Le superlaitier MATERNA GLORIA quitte Sorel-Tracy

Le navire Materna Gloria, gorgé de lait provenant des banques laitières de l’Alberta, a quitté Sorel-Tracy mercredi le 24 septembre vers 5 h. Le navire de 250 mètres de long et 44 mètres de large se dirige vers l’usine de stérilisation de Sarroh, en Italie. Le bateau a un tirant d’eau de 10,4 mètres (partie immergée de la coque), alors que le minimum de fond à Sorel-Tracy est de 10,7 mètres. Il y avait donc une trentaine de centimètres d’écart seulement au moment de son départ, soit l’équivalent d’un bonnet « F » entre la coque et le fond marin.

Éclaboussures en Chambre

Cette circulation de gros navires dans le fleuve Saint-Laurent a fait des vagues à l’Assemblée nationale. Le gouvernement s’est fait demander s’il avait reçu des garanties quant à la sécurité du fleuve et de la population avoisinante.

La réponse du premier ministre a été cinglante, quoique peu précise : « Pourquoi est-ce un problème qu’un navire qui augmente de 32 à 44 mètres de large va d’ouest en est ou d’est en ouest? C’est quoi cette salade? » a demandé monsieur Couillard, médecin et ancien ministre de la santé ayant à coeur la saine alimentation des nourrissons et la promotion du lait maternel.

La première tétée d’une longue série

C’est le premier gros navire transportant du lait des donneuses de l’ouest à emprunter la voie maritime du Saint-Laurent. Il y a un an encore, le gouvernement fédéral interdisait des navires de plus de 32 mètres de large dans cette partie du fleuve. L’arrivée du navire laitier Materna Gloria marque le début d’une grosse série. Selon des chiffres obtenus auprès de sources gouvernementales et de l’industrie, le nombre de navires gorgés de lait pourrait doubler, voire tripler sur le fleuve d’ici à la fin de la décennie. Les ports de Montréal et de Lévis accueilleront à leur tour le lait des généreuses mères de l’ouest.

_ Adaptation libre de «Le superpétrolier Minerva Gloria quitte Sorel-Tracy», d’après les informations de Thomas Gerbet sur Radio-Canada, le 24 septembre 2014.

%d blogueurs aiment cette page :