Madone et Séraphin

Madone entourée de Séraphin et de chérubins, de Jean Fouquet, adapté par Marianne Papillon

«Il y a toujours des messages subliminaux (sic) qu’on passe avec des peintures comme celles-là. Pour certaines personnes qui eux autres sont vulnérables, ça pourrait présenter un risque» de dire le ministre de la Santé et des services sociaux du Québec.

Ou une force, pour qui en saisira l’occasion. Ne pourrions-nous pas exploiter l’art du subliminal en santé publique, pour favoriser l’allaitement maternel, par exemple?

Besoin d’une suggestion de slogan pour promouvoir l’allaitement en public ? « Retirez ce carré rouge, que je ne saurais voir ».

Mais attention, le MSSS et le FQRSC ont justement eu le bon goût de commander une recherche sur l’évaluation de la mise en oeuvre des lignes directrices en allaitement maternel au Québec. Un des constats : «encourager l’allaitement sans garantir l’accès à un soutien adéquat en période postnatale est fortement susceptible de placer les mères en situation d’échec, avec un sentiment d’incompétence maternelle».

Et on y suggère d’ailleurs d’assurer un financement adéquat et durable pour soutenir les bonnes pratiques en allaitement dans les établissements de santé et pour soutenir les services de soutien offerts par les groupes d’entraide en allaitement.

Tiens, ça me rappelle un texte que j’ai lu, dans le journal Le Monde, sur le Plan Nord, à propos de la gestion des finances publiques au Québec : «Le gouvernement s’apprête à engager des dizaines de milliards pour un projet aux retombées hypothétiques, comme l’estiment la plupart des analystes indépendants. C’est dans ce contexte qu’il sabre dans les budgets de la santé et de l’éducation, qu’il augmente les frais de scolarité. « Votre juste part », a-t-il réclamé aux étudiants. Leur réponse : la rue, les casseroles, le tintamarre. Et peut-être plus

Pour voir l’oeuvre originale « Madone entourée de séraphins et de chérubins » de Jean Fouquet, sans Jean Charest, cliquez ici.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :