« Traversier gratuit » pour les nuls*

Le gouvernement du Québec vient d’accorder la gratuité aux véhicules électriques sur les traversiers ainsi que sur les ponts à péage des autoroutes 25 et 30.

Mais attention, ce n’est gratuit que pour le véhicule (le conducteur et les passagers doivent encore payer). Même principe que pour les vélos, donc. Voilà un agréable bonus pour ceux qui font un choix écologique!

…Combien d’entre vous, en apprenant cette nouvelle, avez pensé – comme moi – que les autos électriques pourraient dorénavant emprunter gratuitement le traversier pour se rendre aux Îles de la Madeleine?

Ivan Quinn, le traversier desservant l'Île d'Entrée. (crédit image: MPapillon)

Ivan Quinn, le traversier desservant l’Île d’Entrée. (crédit image: MPapillon)

Eh non, détrompons-nous, il n’y a aucun rabais pour venir aux Îles! Seuls les traversiers de la Société de traversier du Québec sont soumis à cette mesure. La traversée IPÉ-Îles étant interprovinciale, celle-ci ne s’applique pas. Ainsi donc… seule la balade de notre char électrique vers l’Île d’Entrée est gratuite! Plusieurs propriétaires de tels véhicules se voyaient déjà venir aux Îles de la Madeleine l’été prochain en raison de ce présumé incitatif, mais, hélas, maintenant que lumière est faite, ils en sont à réévaluer leurs plans de vacances!

 

Pour un réel incitatif au transport électrique

Évidemment, cette mesure en est une parmi plusieurs. Qu’on se le dise, l’électrification des transports commence d’abord par l’accès à ces véhicules sur le marché (à quand des autos électriques chez nos concessionnaires de l’archipel?) et par l’accès à la recharge publique (quoiqu’à ce sujet, tout le monde peut se charger à domicile la nuit sur une prise ordinaire et il y en aura bien un ou deux pour nous doter d’autres borne publiques sous peu). Mais encore.

Voici quelques éléments supplémentaires qui devraient alimenter la réflexion sur cette mesure de « gratuité » sur les traversiers:

Traverse du véhicule seulement: Véhicule à combustion Véhicule électrique
Sorel-Tracy–Saint-Ignace-de-Loyola 4,75$ gratuit
Québec–Lévis 4,75$ gratuit
Matane–Baie-Comeau–Godbout 47,50$ gratuit
Autoroute 25 3,16$ gratuit
Autoroute 30 2,40$ gratuit
Cap-aux-Meules-Îles d’Entrée 42$ gratuit
Montréal-Les Îles ou Les Îles-Montréal 305 $ 305 $
Montréal-Chandler ou Chandler-Montréal 210 $ 210 $
Chandler-Les Îles ou Les Îles-Chandler 163 $ 163 $
Cap-aux-Meules-Souris (Îles-ÎPÉ) basse saison 66,50$ 66,50$
Cap-aux-Meules-Souris (Îles-ÎPÉ) haute saison 94,50$ 94,50$
Pont de la confédération (ÎPÉ-NB) 46$ 46$

Avez-vous trouvé l’erreur? La véiste néo-madelinienne que je suis ne peut s’empêcher de quémander un rabais d’au moins 47,50$ pour la traverse Souris-Cap-aux-Meules et de minimalement 3,16$ pour le pont de l’ÎPÉ. Qui dit mieux?

Il serait souhaitable que ces nouveaux incitatifs s’adaptent au caractère insulaire des populations liées par traversier et qu’ils s’appliquent aux liaisons interprovinciales reliant l’archipel madelinien au Québec continental en passant par l’ÎPÉ et le NB.

À propos, des discussions sont en cours sur l’IPÉ pour que le péage du pont soit aboli. II faudrait à tout le moins qu’au terme de cette démarche, il soit gratuit pour les véhicules électriques. Le transport électrique sur l’ÎPÉ est croissant et il serait aussi logique que les autorités de cette province l’encouragent.

Au fait, le ministère du transport du Québec a-t-il l’intention de continuer à ne rembourser à 30% que la forme de transport la plus polluante (avion) ou s’il commencera à s’engager à soutenir les autres formes de transport émettant beaucoup moins de GES?**

Enfin, en toute logique, des incitatifs devraient aussi s’appliquer à la liaison interne provinciale Montréal-Chandler-Les Îles, non?

Pour d’autres points de vue sur la question… consulter Le Radar de cette semaine!

 

* Pour les nuls réfère à la collection du même nom dont les bouquins visent à répondre aux questions des utilisateurs peu expérimentés.

** Lors de notre prochain billet, nous évaluerons si l’incitatif à prendre le traversier en auto électrique est une bonne idée d’un point de vue écologique. Et pour ceux qui se demandent si le transport électrique aux Îles est écologique compte tenu de la centrale au mazout, consultez cet ancien billet.

À vos marques, prêts? Branchés!

Recharger sa batterie aux Îles-de-la-Madeleine… est-ce possible? Eh bien oui! Une borne de recharge publique et gratuite est en fonction sur l’archipel depuis le 31 juillet 2014. Ci-bas le communiqué officiel à cet effet.

VEGrande-Entrée, le 7 du mois de août 2014 – L’Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ), en collaboration avec l’auberge la Salicorne et Attention FragÎles est heureuse d’annoncer qu’une borne de recharge pour véhicule électrique est maintenant accessible au public dans l’Est de l’archipel madelinot.

Depuis quelques années, les Îles-de-la-Madeleine étaient déjà l’hôte de véhicules électriques et de bornes de recharge réservés aux employés d’une institution publique. Il s’agit maintenant d’une borne de recharge pour véhicule électrique accessible aux résidents et aux visiteurs des Îles-de-la-Madeleine.

La plupart des déplacements quotidiens habituels en véhicule électrique peuvent être effectués grâce à une seule recharge nocturne à domicile. Cependant, quand il s’agit de parcourir l’archipel d’un bout à l’autre, la recharge d’appoint peut être requise, d’où la pertinence d’installer une borne à une extrémité. Aussi, les visiteurs planifiant un voyage en véhicule électrique sur l’archipel auront besoin d’un accès à la recharge, idéalement sur un lieu d’hébergement.

Ainsi, la Salicorne est fière d’offrir un service de recharge gratuite aux utilisateurs de véhicules électriques via une borne CS40 de 30 ampères du réseau Éco Route Québec. Les notions de développement durable et de tourisme électrique collent aux valeurs de ce lieu d’hébergement et d’escapades. « La recharge implique que les utilisateurs de véhicules électriques doivent demeurer sur place pendant quelques heures. Un site comme celui de la Salicorne est donc un lieu de prédilection pour offrir restauration et divertissement à cette clientèle » commente Marianne Papillon, représentante régionale de l’AVÉQ.

Selon Pier-Olivier Fortin, directeur par intérim de l’organisme Attention FragÎles, cette démarche est de très bonne augure pour l’environnement des Îles : «Afin de bien profiter de notre magnifique archipel, nos visiteurs ont inévitablement besoin de se déplacer sur des distances considérables. Améliorer l’accès à des recharges pour véhicules électriques est une excellente nouvelle et Attention FragÎles est honoré de s’associer à la démarche ».

L’archipel est maintenant connecté à la grande communauté du transport électrique, comme en témoigne la carte de bornes disponible sur www.plugshare.com. Des rencontres avec les acteurs locaux, des séances d’information et des essais routiers devraient suivre au courant de l’année.

– 30 –

L’Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ) est un organisme indépendant qui repose sur la conscience sociale de ses membres bénévoles. L’AVÉQ a pour mission d’informer et d’éduquer les propriétaires et futurs acheteurs de véhicule électrique, d’améliorer les infrastructures de recharge québécoise et de promouvoir le tourisme électrique. Pour plus d’informations, visitez http://www.aveq.ca.

La Salicorne offre des séjours d’exception aux Îles-de-la-Madeleine. Située dans le village coloré de la Grande-Entrée, la Salicorne offre des services d’hébergement, de restauration ainsi que diverses activités nautiques et culturelles. Entreprise d’économie sociale, la Salicorne intervient dans une vision de tourisme durable qui combine la protection de son milieu, le développement et la création d’emplois.

Attention FragÎles est un organisme de bienfaisance à but non lucratif issu d’un mouvement citoyen et créé en 1988. Par sa mission, il contribue à la responsabilisation environnementale de la population, des acteurs du développement et des visiteurs des Îles-de-la-Madeleine en réalisant, en soutenant ou en encourageant des comportements respectueux de l’environnement. Sa vision : rallier la population des Îles-de-la-Madeleine à l’objectif de garantir la qualité et la pérennité de l’environnement naturel madelinot, prémisses d’un milieu de vie de qualité.

Source:

  • Marianne papillon, Représentante régionale Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine de l’AVÉQ, marianne@aveq.ca
  • Robert St-Onge, Directeur, La Salicorne, 377, Route 199 Grande-Entrée, Québec, info@salicorne.ca
  • Pier-Olivier Fortin, Directeur par interim, Attention FragÎles, action@attentionfragiles.org
%d blogueurs aiment cette page :