La théorie du Rocher-aux-Oiseaux

Il existe un rocher au pouvoir mythique, capable de stopper les projets pétroliers de Terre-Neuve-Labrador dans le golfe du Saint-Laurent, capable de déplacer les frontières. Le Rocher-aux-Oiseaux, un refuge d’oiseaux migrateurs en plein coeur du golfe symbolisant la force et la rudesse de la nature, est un endroit où l’homme ne s’aventure plus. La lumière de son phare à pile solaire brille aujourd’hui vers Old Harry, puisse-t-elle nous éclairer dans cette course folle à l’or noir en un milieu si fragile.

Extrait d’une illustration de Marianne Papillon                                                                                                                       dans « Ici le Rocher-aux-Oiseaux » de Georges Langford aux éditions la Morue verte.

La frontière dans le golfe, entre le Québec et Terre-Neuve-Labrador (TNL), est particulièrement litigieuse. Voici en quoi consiste la théorie du Rocher-aux-Oiseaux : le site Old Harry, en tenant compte de l’équidistance entre les provinces, à partir du Rocher-aux-Oiseaux, serait presque entièrement québécois. L’Office Canada-Terre-Neuve-Labrador des hydrocarbures extra-côtiers agirait-il donc en territoire québécois en ayant accordé un permis à Corridor Resources sur le site de Old Harry et en procédant à l’évaluation de leur projet de forage? Cette théorie s’appuie sur des faits reconnus par Ottawa, tel que le tracé séparant la Nouvelle-Écosse de TNL. Ce tracé a été établi en arbitrage sur la base de la ligne d’équidistance entre les côtes. Or, en tenant compte d’un îlot de la Nouvelle-Écosse, l’Île Saint-Paul, le tribunal a fait reculer la frontière vers TNL (voir les pages 26 et 109 du pdf sur cette sentence du tribunal).

Le Rocher-aux-Oiseaux est un îlot rocheux du Québec, aux Îles-de-la-Madeleine, entre le Québec et TNL, qui a le potentiel de faire reculer la frontière dans le golfe du Saint-Laurent vers TNL. La ligne de partage des eaux n’ayant jamais été tracée, le Québec doit aller en arbitrage pour faire appliquer la loi de l’Accord de l’Atlantique qui définit le principe de partage selon l’accord international de partage des eaux, soit par une ligne équidistante, laquelle devant tenir compte des archipels et îlots.

Une carte annotée disponible ici résume les faits, mais vous pouvez tracer vous-même votre frontière sur votre propre carte, si vous êtes curieux : « Corridor prévoit forer un puits dans la zone du PP 1105 située dans la partie ouest visée par le permis, tel qu’illustré à la Figure 3.1. La zone visée par le projet couvre environ 304 km2 et elle est limitée par : 48°10’59.740″N, 60°23’56.094″O (coin nord-ouest) ; 48°10’0.084″N, 60°8’57.480″O (coin nord-est); 48°04’45.681″N, 60°8’57.515″O (coin sud-est) ; et 47°58’22.285″N, 60°23’55.732″O (coin sud-ouest). Les coordonnées du puits proposé sont situées à l’intérieur de 48°03’05.294 de latitude nord” et de 60°23’39.385 de longitude ouest” (coordonnées géographiques, référence NAD83). » (source: pages 10-11 de la description de projet de Corridor Resources à Old Harry TN )

D’après vous, pourquoi les membres du gouvernement québécois ne sont pas intervenus jusqu’à maintenant ? Ne serait-il pas grand temps d’aller en arbitrage et de stopper TNL ? Pour certains, ce sera un moyen d’être plus souverain. Pour moi, ce sera surtout un moyen de ralentir cette course insensée à l’or noir.

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

9 Commentaires

  1. mathieulbouchard

     /  21 février 2016

    La théorie du Rocher-aux-Oiseaux a été reprise par la commission politique d’ON à la fin 2015 (en même temps que le reste de ma proposition sur les revendications territoriales, telle quelle). C’est comme ça qu’elle a abouti au congrès du 30-31 janvier 2016, où elle a été adoptée. Ça n’est pas encore sur le site web.

    Petite anecdote : en mars 2013, le congrès avait voté de faire attendre le discours de Parizeau et à cause de cela, la même proposition avait été lue en présence de Parizeau. Ça l’avait inspiré à improviser un bout de discours sur les frontières, quoique il avait préféré parler d’un autre de mes points, la frontière du Nunavut. C’est ce vidéo, en particulier entre 6:44 et 10:20. https://www.youtube.com/watch?v=Ccr0b34Z2tg

    Réponse
  2. On m’informe qu’une légende urbaine circule à l’effet que l’arbitrage serait fédéral. Ce serait faux: il s’agirait plutôt d’un arbitrage entre les deux provinces, avec 3 juges convenus par ces deux provinces. Un seul de ces arbitres serait nommé par le fédéral, mais à partir d’une liste dressée par les 2 provinces. Seulement si les 2 provinces n’arrivent pas à dresser cette fameuse liste en 60 jours, alors le fédéral nomme un arbitre neutre n’habitant aucune des 2 provinces. Il ne s’agirait donc pas d’un arbitrage fédéral.

    Réponse
    • Mathieu L Bouchard

       /  27 avril 2013

      Et vous croyez que si le fédéral peut nommer quelqu’un de « neutre » dans cette affaire-là ? Un Canadian hors-Québec qui n’aurait pas de leçon à donner au Québec ? 🙂

      Réponse
      • Souhaitons qu’il vienne de la Nouvelle-Écosse, province qui a bénéficié de ce partage des eaux à équidistance à partir de l’Île St-Paul. 😉 Mais encore faudrait-il que quelqu’un, au gouvernement Québec, adresse la question! Le ministre Blanchet, lors de sa visite aux Îles, nous a confirmé qu’il existait des enjeux territoriaux dans le dossier du pétrole extra-côtier, mais ne pouvait en dire plus. Aussi, lors du forum régional sur les hydrocarbures, il a été demandé à la CRÉGÎM ce qu’elle comptait faire pour valoriser les droits territoriaux du Rocher-aux-Oiseaux. À suivre…

        Réponse
        • Mathieu L Bouchard

           /  29 avril 2013

          Je veux dire que je peux pas croire qu’un arbitre « neutre » serait choisi… ça me semble tout aussi mythique qu’une Cour Suprême qui tranche en faveur du Québec. Duplessis disait que comme la Tour de Pise, la Cour Suprême penche toujours du même bord… À mon avis, ça va prendre quelque chose de niveau international entre deux pays. Je connais pas vraiment les affaires de territoires, mais il me semble qu’on sait à quoi s’attendre du fédéral après 146 ans de loyaux sévices… je suis pas contre que le PQ essaye en tant que provincial, mais je serai surpris si ça marche.

  3. Mathieu L Bouchard

     /  24 mars 2013

    En passant, les mots Rocher-aux-Oiseaux se sont retrouvés dans la proposition 1.13 du Congrès 2013 d’Option Nationale et c’est à cause de vous. 🙂 La proposition a été rejetée au Congrès, mais si elle s’est retrouvée dans le cahier, c’est d’abord parce que le chapitre local (Laurier—Dorion, c-à-d Villeray ouest) a fortement approuvé cette proposition. Je me reprendrai à ce sujet lorsque la prochaine occasion se présentera.

    Réponse
  4. Consultations sur les hydrocarbures : déception, amertume… les Madelinots prennent le micro! http://www.leradar.qc.ca/actualite.php

    « Tirer la ligne de délimitation des eaux chacun de son côté…

    Un autre élément a aussi été remis à l’ordre du jour par une citoyenne, Marianne Papillon : la question de la délimitation trouble des eaux entre le Québec et Terre-Neuve. Notons tout d’abord que Québec réclame depuis plus d’une dizaine d’années qu’Ottawa reconnaisse que les fonds marins appartiennent aux provinces et qu’il officialise définitivement la frontière marine interprovinciale dessinée en 1964, délimitation contestée par Terre-Neuve.

    Or, Marianne Papillon apportait le fait que si l’on considère les îlots pour instaurer une délimitation des eaux, comme c’est le cas pour l’Île Saint-Paul près de la Nouvelle-Écosse qui sert de point de départ pour la ligne d’équidistance entre la NÉ et TNL, alors nous devons considérer le Rocher-aux-Oiseaux. Cela changerait les données d’équidistance entre le Québec et TNL et déplacerait en courbe la délimitation, incluant dans ce recul frontalier terre-neuvien, la presque entièreté du gisement Old Harry dans la zone du Québec. En attendant les réactions, le mémoire personnel de Mme Papillon est envoyé aux hautes instances…  »

    Extrait du Radar, l’hebdomadaire des Îles – Adèle Arseneau

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :