Exploration mammaire et pétrolière

Le pétrole et le lait maternel sont deux liquides complexes aux vertus miraculeuses. Ces fluides d’origine naturelle ont des propriétés fascinantes et des rapports insoupçonnés.

Le gisement Old Harry, le pétrole gaspésien, le forage arctique et les sables bitumineux représentent des fantasmes d’abondance et de suprématie technologique. Ils me préoccupent et m’inquiètent particulièrement depuis la marée noire du golfe du Mexique. Mais malgré les impacts environnementaux et l’épuisement des réserves pétrolières mondiales, il est difficile de dire non à l’exploitation du pétrole, source de richesse, d’énergie et de confort.

Exploration mammaire et pétrolière

En fait, le tout premier fantasme de confort et d’abondance, c’est peut-être celui du lait maternel. Nouveau-né avide de chaleur et d’énergie, mère déployant sa tuyauterie lactifère et épongeant un trop-plein fuyant. Mais cet idéal aussi se bute à quelques imperfections, je le constate depuis des années comme marraine d’allaitement. Malgré leur bon vouloir, des mères sont confrontées à une insuffisance de lait, leur production ne répondant plus à la demande. D’une certaine façon, le pétrole s’est substitué au lait maternel dans notre civilisation par l’extraction industrielle du lait de vache, par sa transformation, et par l’emballage et le transport d’un lait maternisé administré dans des contenants en plastique et en latex.

Qu’adviendra-t-il à l’ère post-pétrole, lorsque les ressources naturelles non-renouvelables seront à sec? Saurons-nous encore nourrir nos enfants? L’humain, qui ne vit plus comme un mammifère omnivore mais plutôt comme un consommateur énergivore, viendra-t-il à bout de ses réserves mondiales de lait maternel ou, au contraire, assisterons-nous à la « mise en valeur des ressources maternelles renouvelables« ?

Je prépare actuellement une exposition où la convergence des univers pétroliers et mammaires sera explorée. Les oeuvres finales devraient être exposées aux Îles-de-la-Madeleine (Galerie de La grande école) et en Gaspésie (Brûlerie du quai de New Richmond) à l’hiver 2012. D’autres lieux d’exposition pourraient s’ajouter.

Je recherche donc des volontaires allaitantes pour poser au château-résidence de Vaste et Vague à Carleton-sur-Mer, les 29-30 septembre et 2-3-4 octobre, ainsi qu’aux Îles de la Madeleine en octobre 2011. J’éxécuterai aussi une séance de dessin de modèles allaitants au Défi Allaitement de Amqui le 1er octobre AM. Intéressées, prenez RV avec Marianne Papillon par courriel à ariane3001@hotmail.com.

Aussi recherchés aux fins du projet : accessoires usagés d’allaitement et de soins aux nourissons, fonctionnels ou non (ex.: don de tire-lait, compresses d’allaitement, soutien-gorge, téterelle, tétine, biberon et divers accessoires de soins aux bébé). Une boîte de dons pour ces accessoires sera disponible lors des activités des groupes d’entraide Allaitement Sein-Pathique, Nourrissons-Lait et Supportons-Lait.

Cet appel à la communauté s’inscrit dans une démarche artistique professionnelle en préparation du projet Exploration mammaire et pétrolière et dans le cadre de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel.

Article précédent
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :